Marie Kondo, sa méthode et moi

“N’aimeriez-vous pas habiter une maison exclusivement remplie d’objets que vous aimez, dans laquelle vous vous sentiriez complètement détendu”?! En suivant la méthode KonMari, vous allez réorganiser votre maison, votre manière de penser et trouver le bonheur. Si vous vivez en ermite vous êtes peut-être passé à côté de ce phénomène qui fait fureur depuis quelques années… je m’y suis mise et vous dis tout!!!

Marie Kondo, sa méthode et moi_souliervertblog

La promesse : “Quand vous aurez terminé de faire du rangement, vous ne replongerez plus jamais dans le désordre”.

Zoom sur la méthode KonMari

La japonaise Marie Kondoconsultante en rangement et en développement personnel, a publié “La magie du rangement” (2015), traduit en plus de 35 langues et vendu à plusieurs millions d’exemplaires dans le monde puis “Ranger, l’étincelle du bonheur*” (2016). Sa méthode, surnommée “KonMari” allie technique de rangement et développement personnel avec pour idée principale : s’épanouir dans un environnement ordonné. Le secret de cette méthode consiste à prendre chaque objet et de ne conserver que ceux qui provoquent une “étincelle de joie”.

Voici les piliers du rangement de la méthode KonMari : s’engager sur une période de 6 mois, visualiser son mode de vie idéal, accepter de se débarrasser de certaines choses, trier par catégorie, et enfin suivre le bon ordre. Commencez par les vêtements, puis les livres, les papiers et les komonos (terme japonais désignant les objets du quotidien) pour finir avec les effets à valeur sentimentale.

Une fois le tri réalisé, la consultante explique qu’il vaut mieux ranger ses vêtements debout, plutôt que pendus ou à plat. Le but?! Voir en un seul coup d’oeil la totalité de ses vêtements. “Plier ses vêtements, ce n’est pas les rendre compacts mais c’est leur communiquer votre affection envers leur soutien indéfectible.” En parcourant les chapitres, certaines phrases vous laisseront perplexe. Il vous faudra certainement un peu de temps pour vous habituer à traiter vos objets comme des personnes, à “dialoguer” avec eux afin de ressentir s’il est temps de le laisser partir.

KonMari & moi

Marie Kondo parsème son ouvrage d’anecdotes donnant ainsi des pistes pour identifier ce qui procure de la joie ou qui est utile. KonMari est bien plus qu’une méthode, c’est une réelle philosophie appliquée à sa maison et à soi-même. En se recentrant sur l’essentiel, le bonheur est à portée de mains. Si vous décidez de vous lancer, lisez le livre et n’hésitez pas à suivre les groupes facebook comme celui-ci, pour trouver des idées ou de la motivation.

Ce qui me plaît dans cette méthode est le côté radical puisqu’elle préconise de tout ranger rapidement et en une seule fois afin d’éviter l’éffet yoyo. L’autre aspect est de ne s’entourer que des objets qui nous procurent réellement de la joie. Elle conseille pour cela de commencer par jeter, et d’aller au bout du processus, avant de commencer à ranger quoi que ce soit. Son mantra : “Terminez d’abord de jeter avant de ranger !”. Etant une grande acheteuse et collectionneuse (pins, livres, planners, washis et autres vices), j’adore le shopping et craque très facilement au grand dam de mon banquier. Pourtant, j’aime que ma maison soit rangée, organsiée et que rien ne traîne (je suis une grande maniaque!) et j’adore trier, que ce soit mes paillettes selon les couleurs et motifs, ou tout simplement les objets. Je trouve que cela m’appaise de trier, ranger, réorganiser. Ranger sa maison peut donc avoir une influence sur tous les autres aspects de sa vie. En bref, une thérapie par le rangement!

Après avoir lu sa méthode, je me suis demandée pourquoi est-ce que je gardais tous mes livres (j’ai un attachement particulier à ma bibliothèque et aux livres. Je rêvais d’en avoir une comme dans la Belle&la bête), toute cette vaisselle, tout ce scrapbooking… que je n’aimais pas/plus ou n’utilisais absolument pas. A quoi bon garder des livres que je ne lis pas, qui ne me plaisent pas ou avoir trois ouvrages sur la même thématique? Autant garder le meilleur et ceux que j’aime particulièrement, ils seront ainsi mieux mis en valeur. Même si je trie régulièrement mes affaires, j’ai été étonnée de voir la quantité d’affaires auquelles je ne tenais pas et que j’ai pu revendre à petits prix ou donner à des amis, associations, écoles.

Je pensais que le plus difficile serait mon dressing, mais à mon grand étonnement, cela a été très simple, rapide et efficace. Je n’ai gardé que mes tenues préférées, celles que je mets réellement et qui me mettent en valeur. Le côté positif, c’est que je vais perdre moins de temps le matin à choisir ma tenue du jour!!! Après avoir désencombré mon intérieur (dressing, placard et surtout ma bibliothèque), je me prends à vouloir conserver que peu de choses et tomberai même dans le minimalisme. Je suis en pleine réflexion sur ma manière de consommer et souhaite réaliser plusieurs changements dans mon quotidien.

Et vous, la méthode KonMari vous tente?! Peut-être seriez-vous tentée par la méthode Fly lady, la garde-robe minimale ou bien encore le Bullet Journal, mi-agenda, mi-to do list dont je vous parlerai prochainement.

8 Comments

  1. Cécile 12 juillet 2017 at 14:16

    J’ai adoré le livre de Marie Kondo. Je l’ai dévoré et tout mon appartement y est passé ! Effectivement, on se sent beaucoup mieux en étant entourée que d’objets qu’on aime. Et on finis même par faire du tri dans ses relations, ses finances, etc. 🙂

  2. Serena 3 mai 2017 at 20:48

    Coucou,
    J’ai acheté son livre La magie du rangement et j’ai commencé avec les fringues, c’est pas facile de trier mais c’est utile et important 🙂 Par contre je donne, je ne jette pas^^ Et la façon de ranger les foulards, j’adore, c’est un vrai gain de place !
    Par contre je ne me suis pas encore penchée sur l’Etincelle du bonheur mais ça m’intéresse bien !^^
    Gros bisous à toi 🙂

  3. Confessions d'une accro au scrapbooking 25 avril 2017 at 17:34

    J’aime beaucoup l’expression “étincelle de bonheur” !! Je suis du genre minimaliste, je n’aime pas garder ce qui me fait dire “on ne sait jamais, ça peut servir” car ça ne sert JAMAIS !! Mais l’étincelle de bonheur, c’est sympa aussi Je pense que j’y penserai la prochaine que je serai en mode tri !

    1. Soulier Vert 25 avril 2017 at 22:39

      Je déteste également la phrase “ça peut servir” car finalement, on garde un tas de choses inutiles!!! Je suis une grande sentimentale et j’accorde donc une place importante aux objets, aux cadeaux… Grâce à cette méthode, on prend conscience et se détache des choses qui ne nous mettent pas en joie!!! Je pense qu’entre Marie Kondo et le minimalisme, il n’y a qu’un pas… peut-être ma prochaine étape

  4. Les lubies de Caroline 25 avril 2017 at 16:56

    Cette nana réussit à me motiver à ranger tout mon dressing à chaque fois que je la vois x) méthode adoptée depuis un an et c’est vraiment LE PIED!

    1. Soulier Vert 25 avril 2017 at 22:40

      On se sent tellement plus légère après avoir fait du tri!!! Tu appliquais déjà cette méthode sans le savoir, puisque tu ne gardais que tes planners préférés. Entre le planner et le dressing, il n’y a qu’un pas…

  5. By Anna 21 avril 2017 at 14:30

    J’ai lu (enfin écouté, car je l’ai acheté en version audio) ce livre. Ça a été comme un déclic. Moi qui gardais toujours beaucoup de choses, j’avais du mal à me séparer des objets, fringues… Ça a été radical, une 20aine de sacs de 30 L. Il reste encore du boulot mais je me sens déjà mieux 😀

    1. Soulier Vert 25 avril 2017 at 22:42

      C’est super motivant comme méthode, plus on trie, mieux on se sent!!! Et donc, on continue à trier….

Répondre à Serena Cancel